thor

 

Réalisateur : Kenneth Branagh

Avec : Chris Hemsworth, Natalie Portman, Anthony Hopkins, Tom Hiddleston et bien d'autres.

Sortie cinéma : 27 avril 2011

 

Je ne suis pas bien vieille, mais je me rappelle quand même un temps où les super-héros étaient réservés aux initiés du comic book. Moi, complètement étrangère à cette culture, je me contentai de savoir que Superman c'était le keum à Lois Lane, que Batman c'était celui des films de Tim Burton et que Spiderman c'était celui avec l'air bête (merci Tobey Maguire). Puis d'un coup sont arrivés les X-Men et j'ai l'impression que c'est à partir de ce moment que la grande chasse au super-héros a été lancée (mais je peux me tromper, j'avoue ne pas trop maîtriser mon sujet sur ce coup-là). D'un coup, le commun des mortels a appris qu'avoir un super pouvoir n'impliquait pas forcément avoir -man dans son nom, pas plus que de porter un costume moulant. De Hulk à Iron Man en passant par les anti-superhéros comme les Watchmen, ils se sont tous succédés sur nos écrans. Et ils sont devenus parmi les pompes à $$$ les plus rentables de notre génération. Dernier né de cette tendance (jusqu'au mois prochain), voici Thor, réalisé par Kenneth Branagh, dont on se demande un peu ce qu'il est venu faire là.

Thor, donc, c'est le dieu nordique du Tonnerre. Sauf qu'en fait non, parce que les dieux nordiques sont en fait des êtres d'une autre planète (dimension ?) qui ont été aperçus par les anciens Vikings et assimilés à des dieux. Je dois avouer que j'aime beaucoup ce concept. D'accord c'est un peu facile, mais j'aime beaucoup tous les univers du type "l'origine du mythe". Malheureusement pour le film, si le concept est sympa, lui n'y est pour rien. Et il faut bien avouer qu'à par ça il n'a pas grand-chose à offrir. Le déroulement de l'histoire est sans aucune surprise, Natalie Portman est moyenne, Thor passe à peine trois secondes torse nu (une honte), Loki n'est pas charismatique pour un sou alors que dans la mythologie c'est un des personnages les plus intéressants, le royaume d'Asgard est laid et vide, les êtres du froid dont j'ai oublié le nom sont là pour le remplissage, tout comme les sidekicks de Thor, et les scènes de bataille ne sont pas franchement époustouflantes. En fait, je crois que Thor est un de ces films qui fait passer un bon moment, mais qui n'a pas grand-chose pour lui quand on y pense en détail. Seul personnage rafraichissant, Darcy, l'amie du personnage de Natalie Portman. L'inadaptation de Thor au monde moderne est traitée de manière un poil trop conventionnelle mais reste sympathique. Quelques moments amusants, mais sans plus. La scène post-générique, en revanche, qui assure la transition entre Thor et le prochain Marvel (The Avengers, je crois), mérite d'être vue (à condition qu'on s'intéresse un minimum à l'histoire, évidemment). Sinon, que dire ? Kenneth Branagh, qui pourtant n'en est pas à sa première réalisation et est quand même un mec un minimum talentueux, n'apporte rien au film, et en cela je suis déçue : je ne m'attendais pas à voir un bon film, mais je m'attendais à voir un film de super-héros un peu subversif (comme dirait Madame Armande). Mais là on ne nous épargne rien, ni les combats contre les gros robots, ni l'histoire d'amour télescopée.

C'était donc l'avis de Madame Maude sur Thor. A très bientôt pour une nouvelle dose de super-héros vu que le nouveau X-Men sort la semaine prochaine...